Sélectionner une page

Association Le Roc

Vous trouverez sur ce site toutes les informations relatives aux activités de l’association le Roc. Notre volonté est de vous permettre d’appréhender précisément les services qu’apportent les structures au plan départemental.

A l’heure où l’essentiel de la communication passe par internet, il était impératif de nous y adapter. Ce site sera donc enrichi et mis à jour régulièrement pour tenir compte, en particulier, des évolutions dans les domaines administratif et législatif. Il doit constituer l’aide dont vous avez besoin au quotidien dans le domaine d’intervention qui est le vôtre, en vous fournissant les éléments précis de connaissance des prestations qui nous sont confiées par les services de l’état.

Au delà, notre souci est de faciliter la connaissance mutuelle entre services, il doit également être une assistance précieuse pour les particuliers qui seront amenés à le consulter. Nous serons donc attentifs aux observations que vous pourrez faire et nous en tiendrons compte pour améliorer ce site.

Pour terminer, je veux simplement rappeler les valeurs qui constituent le fondement et la raison d’être de notre association : le respect de la dignité de la personne, la solidarité et la liberté.

Bonne navigation.

Le président

Michel TRIGNOL

Urgence

Le 115

Le 115, à vocation départementale, est un numéro d’appel gratuit pour les personnes sans abri, qui fonctionne 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Il a pour missions l’écoute, l’évaluation de la demande et l’orientation vers les dispositifs adaptés. Les personnes en demande d’hébergement sont, en fonction des disponibilités, orientées vers le dispositif d’urgence. À défaut de place disponible, l’écoutant 115 oriente, si la personne le souhaite, vers le SIAO (Service Intégré d’Accueil et d’Orientation) pour évaluation sociale et étude de la situation en commission. Le 115 est en lien étroit avec l’ensemble des acteurs de la veille sociale et notamment le SAMU social piloté par la Croix Rouge de Brive et la médiation sociale de rue gérée par la ville de Brive.

Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO)

Créé en 2010, le SIAO a été consacré par la Loi ALUR en 2014 comme « plateforme unique départementale de coordination et de régulation du secteur de l’accueil, de l’hébergement et d’accompagnement vers l’insertion et le logement des personnes sans domicile » et en précise les missions aux articles L. 345-2 et L. 345-2-4 du code de l’action sociale et des familles (CASF).

À compétence départementale, le SIAO contribue à rendre plus simples, transparentes et équitables les modalités d’accueil dans les structures en favorisant et priorisant l’accès au logement autonome.

Il a pour missions de :

  • Recenser l’ensemble des places du dispositif d’urgence et d’insertion du département
  • Veiller à la réalisation d’une évaluation sociale, médicale et psychique des ménages en demande
  • Suivre le parcours des ménages jusqu’à la stabilisation de leur situation
  • Contribuer à la coordination des acteurs de la veille sociale
  • Participer à l’observatoire social

Des permanences du SIAO se tiennent dans les locaux du CHRS Le Roc Brive ainsi que dans ceux de la plateforme de la veille sociale de Brive (regroupant la Croix Rouge, la médiation sociale de rue et le CHRS Patier).

Le SIAO rassemble un « noyau » de partenaires : le CCAS de Brive, le CHRS Patier, la médiation sociale de rue, l’accueil de jour, le SHaJ de Tulle, le SHaJ de Brive, le CCAS de Tulle, le CCAS d’Ussel.

Ponctuellement des partenaires notamment du soin (CMP, ANPAA, PASS de l’hôpital de Brive), du social (MSD,) de la justice (SPIP) peuvent être sollicités pour des situations particulières.

En Corrèze, le SIAO fonctionne du Lundi au Vendredi de 9h à 17h et s’organise autour de 3 instances définies comme suit :

  • Une commission technique se réunissant tous les 15 jours, le mercredi, regroupant les travailleurs sociaux des structures citées ci-dessus : a pour objectif d’étudier les demandes et de faire des propositions d’orientation
  • Une commission de validation tous les 15 jours, le jeudi, réunissant les responsables de structures d’hébergement : permet de valider ou pas les préconisations d’orientation faites par la commission technique
  • Un comité de coordination et de suivi tous les mois, le jeudi (suite à la commission de validation) réunissant les responsables de structures (Association Le Roc, CHRS Solidarelles, CHRS Patier, SHAJ Brive, SHAJ Tulle) afin d’échanger sur des thématiques ou des problématiques identifiées

Pour toute demande d’hébergement, les personnes doivent s’adresser au SIAO : 05 55 17 93 33 ou siao19@assoleroc.fr

Hébergement d’urgence (HU)

L’Association Le Roc gère 9 places d’hébergement d’urgence (8 places à Brive et 1 place à Tulle) destinées à des personnes seules (hommes et femmes) à partir de 18 ans.

À Brive, ces places appelées « hôtel social » sont hébergées dans les locaux du CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale) en structure collective. L’hôtel social fonctionne de 17h30 à 8h30 le lendemain. À Tulle, la place se situe dans les locaux du CHRS, en regroupé.

Des places d’urgence sont également possibles sur le dispositif des nuitées hôtelières.

L’hébergement d’urgence, considéré comme temporaire, permet d’offrir les prestations de première nécessité (mise à l’abri, gîte, couvert, hygiène …) ainsi qu’une évaluation sociale à la personne.

La personne doit pouvoir être hébergée en urgence jusqu’à ce qu’une solution pérenne lui soit proposée : principe de continuité de l’accueil appliqué sur l’hébergement d’urgence en Corrèze et défini dans la circulaire du 19/03/2007.

L’accueil dans le cadre de l’urgence est dit « inconditionnel » c’est à dire sans critère spécifique (ressources, régularité du séjour, …).

Insertion

Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS)

L’hébergement d’insertion propose un accompagnement éducatif et social afin de permettre aux personnes en difficultés de recouvrer une autonomie personnelle, sociale et professionnelle.

La prise en charge est individualisée et globale et s’appuie sur un contrat de séjour adapté au temps nécessaire pour la mise en œuvre du projet. Le contrat de séjour peut être renouvelé.

L’accueil dans des appartements en diffus permet aux professionnels d’évaluer les capacités d’autonomie et de travailler au quotidien la pérennisation de l’accès au logement.

CHRS le Roc Brive : 20 places (stabilisation et insertion) se trouvent dans les locaux du CHRS à Brive, au sein d’une structure regroupée.

CHRS le Roc Tulle : 18 places réparties entre une structure collective (4 places) et des appartements en diffus (14 places), pouvant accueillir des familles.

CHRS Solidarelles : 19 places dédiées pour les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants, en structure collective.

Accompagnement Vers et Dans le Logement (AVDL)

À vocation départementale, l’AVDL a été mis en place en 2010 en Corrèze afin de permettre à des ménages en difficultés d’accéder ou de se maintenir dans le logement. L’accompagnement se pratique donc de manière préventive (avant que des ménages soient expulsés ou se retrouvent sans logement) ou curative (des ménages sortants de la rue, de structure sociale …).

L’accompagnement vise à permettre l’accès à un logement, ou son maintien, de manière pérenne afin d’y vivre durablement en bénéficiant de droits et respectant les obligations des locataires.

Les demandes peuvent être orientées par différents partenaires et sont systématiquement étudiées par le SIAO.

Le travailleur social fixe des entretiens réguliers (alternativement au bureau ou à domicile) dont la fréquence est variable en fonction du projet, des besoins et du niveau d’autonomie des personnes. Il peut également accompagner physiquement l’usager dans l’élaboration de certaines démarches. L’adhésion de la personne est obligatoire et indispensable.

Intermédiation Locative (IML)

L’intermédiation Locative destinée à des femmes (avec enfants) victimes de violence et sortantes du CHRS Solidarelles a été mise en place le 1er Octobre 2018.

Deux appartements à Brive (pour un total de 6 places) ont été mis à disposition dans le but de pérenniser et sécuriser l’accompagnement proposé dans le cadre de la structure collective Solidarelles.

Les personnes doivent se trouver en attente d’attribution d’un logement et avoir les capacités financières suffisantes afin d’assumer une partie du loyer et les charges locatives.

Les orientations sont réalisées par le SIAO.

Ce dispositif permet :

  • D’assurer une transition entre un accueil en collectif, avec le sentiment de sécurité induit par la structure et la totale autonomie en entrant dans un logement personnel
  • De continuer l’accompagnement lié aux démarches en justice dans le cadre des plaintes déposées pour violences ; et suivre la procédure (souvent longue)
  • De veiller aux capacités éducatives vis à vis des enfants hors structure d’internat
  • D’accompagner les familles dans la gestion d’un logement et la prise d’autonomie à venir notamment par rapport à la problématique des violences

En parallèle, cette prestation a l’objectif de fluidifier l’hébergement spécialisé pour les femmes victimes de violence en proposant une solution adaptée à la sortie de structure.

Intégration

Centre Provisoire d’Hébergement (CPH)

Le Centre Provisoire d’Hébergement est consacré à l’accueil de personnes ayant obtenu la protection de l’Etat français, suite à leur demande d’asile.

Le CPH dispose de 45 places : 23 à Ussel, 22 à Tulle et Laguenne. 11 places sont dédiées à l’accueil de femmes victimes de violences et de traites des êtres humains. Les personnes accueillies sont des personnes seules ; elles sont hébergées en colocations.

Le CPH développe des missions proches de celles d’un CHRS, avec un renforcement sur l’insertion professionnelle et un accent mis sur l’apprentissage du français.

Service d’Accompagnement des Réfugiés (SAR)

À vocation départementale, l’accompagnement a été mis en place le 1er Août 2017 afin d’aider les réfugiés sortants de structures d’hébergement pour demandeurs d’asile, dans leur première prise de logement en France.

Il a pour missions de :

  • Accompagner dans les démarches administratives, sociales et médicales
  • Aider les personnes à comprendre le système administratif français
  • Veiller au respect du Contrat d’Intégration Républicaine (CIR)
  • S’approprier les droits et devoirs d’un locataire en France
  • Inciter les personnes à s’intégrer dans un quartier, dans une ville
  • Guider les personnes dans leur parcours d’insertion sociale et professionnelle

Les statutaires disposent de leur propre logement quand ils sont orientés vers ce service.

Les demandes sont adressées et validées par le SIAO.

Le travailleur social propose des rendez-vous réguliers, en alternance au bureau et au domicile, dont la fréquence est définie en fonction des besoins et du niveau d’autonomie. Un accompagnement physique dans les démarches peut être proposé.

Asile

Hébergement d’Urgence pour Demandeurs d’Asile (HUDA)

L’Association gère 75 places d’HUDA. Ces places étaient précédemment identifiées (ou le sont encore pour moitié) comme 65 places de CAO (Centre d’Accueil et d’Orientation) et 10 places d’ATSA (Accueil Temporaire Service Asile).

Les places sont actuellement réparties sur Tulle, Brive, Uzerche, Allassac, Egletons et destinées à des hommes seuls.

L’HUDA est un dispositif d’hébergement d’urgence pour demandeurs d’asile dont la demande est en cours d’instruction et détenteurs d’une attestation de demandeur d’asile. Les orientations sont faites par l’OFII national après consultation du gestionnaire. L’HUDA est un accueil de transition dans l’attente d’une prise en charge en structure CADA.

Tout demandeur d’asile quelle que soit sa situation administrative est éligible à l’accueil en HUDA: demandeur d’asile procédure normale, procédure accélérée ou Dublin.

Un demandeur d’asile en procédure normale doit prouver auprès de deux instances (l’OFPRA et la CNDA) qu’il a fui son pays par crainte de persécutions et/ou de danger de mort.

Un demandeur d’asile en procédure accélérée est originaire d’un pays considéré comme « sûr » par l’OFPRA.

Un demandeur d’asile en procédure Dublin est une personne qui a déposé ses empreintes ou une demande d’asile dans un autre pays de l’union européenne.

Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA)

L’association Le Roc gère 100 places de CADA avec des antennes sur différentes communes de Corrèze : Tulle, Brive, Uzerche et Meymac.

L’Association loue des appartements afin de permettre l’accueil de personnes seules (hommes et femmes), de familles monoparentales, de familles et de couples. L’accueil de personnes seules et de familles monoparentales se fait principalement en colocation dans les appartements.

Les orientations sont effectuées par l’OFII. Seuls les demandeurs d’asile en procédure normale et accélérée peuvent prétendre au CADA.

Les missions du CADA consistent à :

  • Accueillir et héberger les demandeurs d’asile
  • Assurer l’accompagnement social, médical et l’accès aux droits (CMU, Allocation de demandeurs d’asile …)
  • Accompagner les personnes dans leur dossier de demande d’asile auprès de l’OFPRA puis éventuellement de la CNDA (en lien avec les avocats)
  • Assurer la scolarisation des enfants
  • Proposer, en lien avec les associations caritatives locales, l’apprentissage de la langue française
  • Préparer et gérer la sortie du CADA

Contactez-nous